Déterminés à limiter les arnaques à l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE), les pouvoirs publics avaient décidé en juillet de réduire de 25% ses subventions et de limiter à 100 m2 la surface des façades y donnant droit.

En réponse aux réactions de plusieurs députés, pour qui ces mesures dissuadent surtout les foyers les plus modestes de réaliser leurs travaux de rénovation énergétique, la ministre déléguée au Logement a assuré que les aides pourraient être revues à la hausse en 2021… si les fraudes à l’ITE étaient d’ici là endiguées.

La solution est connue : un contrôle rigoureux et systématique des projets de rénovation, beaucoup plus efficace qu’une réduction des subventions sans lesquelles les ménages les plus modestes ne pourront jamais sortir de la précarité énergétique. Le Groupe Les ECO-Isolateurs se réjouit d’ailleurs que le Gouvernement se soit engagé dans cette voie, suite à ses nombreux avertissements dans les médias.

Lire l’article.