Dans son rapport très documenté sur l’amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment, l’ADEME explique la forte progression des marchés de la rénovation thermique depuis 10 ans (+92%).

La rénovation énergétique du bâti – Isolation des parois opaques, remplacement des ouvertures et Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) – représentait 20,5Mds€ et 150 820 ETP en 2018, des chiffres en hausse de 70% par rapport à 2008. Le sous-secteur du remplacement d’appareils de chauffage et d’eau chaude sanitaire par des équipements performants, comme les pompes à chaleur, a connu également une hausse très importante pour atteindre 7,6 Mds€.

Et ce n’est qu’un début. Compte tenu des objectifs de la France en matière de rénovation énergétique  – 17 849 000 logements individuels entre 2012 et 2050, soit 458 000 logements par an – L’ADEME prédit aux spécialistes de la rénovation énergétique globale de belles décennies de croissance.

 

Lire le rapport