Corinne Gense

Corinne Gense

Responsable du service facturation

« Un homme aurait toute sa place dans mon service. Mais je n’ai reçu aucune candidature masculine ces dernières années. Un comble, pour une entreprise du BTP ! »

Lorsqu’en 2017 Corinne intègre le groupe Les ECO-Isolateurs, elle a déjà une solide expérience professionnelle à son actif, mais sans grand rapport avec la facturation ni le secteur du bâtiment. De quoi aiguiser son goût du challenge !

Après une formation en Lettres et Histoire, Corinne étudie le Droit social puis rejoint le service juridique et contentieux d’un cabinet d’Avocats. Vingt ans plus tard, les choses se compliquent pour cette admiratrice de Jean-Jacques Rousseau, avide de théâtre, cinéma, littérature classique et américaine : licenciement économique, recherche d’emploi, enchaînement de contrats à durée déterminée.

« J’ai travaillé à Rouen, Évreux, et même à Paris, dans différents services juridictionnels, pour des caisses de retraite. Pendant un an, j’ai bombardé les entreprises de candidatures spontanées. C’était dur, mais cela a fini par payer. J’ai reçu un appel de la responsable des ressources humaines de Les ECO-Isolateurs et quelques jours plus tard, j’étais engagée. »

Avec le recul, Corinne reconnaît que son profil ne correspondait pas exactement au poste qu’elle allait occuper. Les missions étaient complètement différentes de celles qui lui avaient été confiées auparavant. Mais après tout, pourquoi ne pas essayer ? « J’ai une grande capacité d’adaptation ! » Elle se familiarise rapidement avec l’univers de la facturation et le traitement des dossiers des particuliers qui font appel à Les ECO-Isolateurs pour l’isolation de leurs combles perdus ou de leurs planchers bas. Ces travaux ne leur coûtent que 1 €, bien en deçà des milliers d’euros qu’ils représentent en réalité. Récupérer la différence, telle est la désormais la principale mission de Corinne.

« Ce sont les producteurs et distributeurs d’énergie qui nous payent, par l’intermédiaire des Certificats d’Économies d’Énergie. »  Si le principe est simple, le procédé est plus complexe, et le traitement des factures extrêmement minutieux. À l’issue des travaux d’isolation, les compagnons font signer au client un devis et une attestation sur l’honneur d’éco-énergie, qui certifie que le travail a bien été exécuté. Ces documents sont transmis au service facturation, qui se charge du règlement. « La première étape consiste à vérifier que le dossier est complet, et les informations exactes. C’est loin d’être toujours le cas. » Le nom et l’adresse sont-ils bien orthographiés ? La composition du foyer décrite dans le dossier correspond-elle bien à celle qui est mentionnée sur la feuille d’imposition ? L’attestation et le devis sont-ils bien signés ? À la moindre erreur, le dossier sera refusé. La minutie et l’exigence professionnelle de Corinne font merveille, et permettent à l’entreprise de traiter de plus en plus de dossiers. Le service s’agrandit. Corinne recrute une assistante, puis deux… Elles sont six aujourd’hui.

Le Groupe compte aujourd’hui 20 agences, et les dossiers arrivent de toute la France par navettes. Parfois 200 en même temps. Traçabilité oblige, dès leur réception les dossiers changent de statut. « Nous indiquons ainsi à notre logiciel de gestion de la relation client que les dossiers ont quitté l’agence, et sont bien arrivés chez nous. » Vérifiés un à un, les dossiers sont ensuite transmis au pôle central des CEE via les partenaires du Groupe Les ECO-Isolateurs.

Corinne peut être fière de cette évolution professionnelle : « Je suis la cheffe d’orchestre de tout le service. J’apprécie de travailler en autonomie, de pouvoir m’organiser comme je l’entends. Bien sûr, j’ai des objectifs. Mais j’ai toute latitude pour les atteindre. C’est très important pour moi. Ma liberté, il ne faut pas y toucher ! »