Aujourd’hui mercredi 10 novembre 2021, est une journée particulière. La première journée de mobilisation contre la précarité énergétique. 12 millions de personnes sont concernées soit près de 6 millions de ménages qui vivent dans des passoires thermiques.

En moyenne, en 2020, les Français ont dépensé un SMIC brut ou plus pour leurs factures de chauffage, et plus de 1 900€ pour les ménages en situation de précarité énergétique.
Face à l’augmentation du prix de l’énergie (+57% pour le gaz et 40% pour le fioul), et du nombre de personnes en situation de précarité, la Fondation Abbé Pierre a souhaité porter cette journée de mobilisation partout en France en proposant des conférences, des tables rondes ainsi que des visites de chantiers de rénovation énergétique.
Cette journée doit sensibiliser à la banalisation de la précarité énergétique et informer ceux qui le souhaitent des solutions pour améliorer le confort de leur maison tout en réduisant leurs factures de chauffage.
Isoler la maison et mettre en place un chauffage plus performant, c’est supprimer les fuites d’air chaud à travers le toit, les murs, ou encore le sol.

Les hausses du prix des énergies gaz et fioul, pénalisent d’autant plus les foyers les plus précaires et si des aides de l’État existent pour les soutenir dans la réalisation de travaux de rénovation énergétique, beaucoup de personnes n’en ont pas connaissance ou pensent tout simplement ne pas y avoir droit. Cette première journée de mobilisation contre la précarité énergétique se veut donc inclusive et porteuse de solutions pour tous.

Isoler sa maison n’est pas un geste comme un autre, c’est améliorer son confort de vie, sa santé et celle de son budget. Il est grand temps que chacun prenne conscience des solutions disponibles pour sortir de la précarité énergétique. Un chèque énergie pourra aider temporairement bien sûr, mais des solutions plus durables existent et c’est ce que souhaite montrer la Fondation Abbé Pierre avec cette journée de mobilisation. Discuter de la précarité énergétique pendant une journée, c’est bien. Agir tout au long de l’année c’est mieux. Il ne se passe pas une journée sans que le Groupe Les ECO-Isolateurs ne se mobilise pour aider les Français à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans de bonnes conditions et guide les foyers les plus fragiles afin qu’ils obtiennent les aides et subventions auxquelles ils ont droit.