Jusqu’où le prix du gaz peut-il grimper ? Depuis le début de l’année, le tarif réglementé du gaz ne cesse d’augmenter (+57 % entre janvier et septembre). Vendredi 1er octobre, il explose encore de 12,6 % !
En janvier 2021, on estimait qu’un foyer dépensait 1 030 euros par an pour se chauffer au gaz. En octobre, l’addition s’élève à 1 482 euros, soit une hausse de 44 % en dix mois.
Et ce n’est qu’une moyenne. L’augmentation est bien plus dramatique pour les foyers en situation de précarité énergétique, qui vivent dans des passoires thermiques. Payer un chauffage qui grève tous les mois un peu plus le budget des ménages aux revenus modestes et très modestes va s’avérer de plus en plus compliqué.

Face à ces hausses des tarifs du gaz, le Groupe Les ECO-Isolateurs ne cesse de le répéter, un chauffage, même performant, dans un logement mal isolé ne sera pas efficace et les factures continueront de grimper. L’installation d’une pompe à chaleur après l’isolation complète du bâti permet de réduire de 60 % les besoins de chauffage et de 95 % les émissions de gaz à effet de serre. Ne vaut-il pas mieux réduire ses besoins de chauffage et diminuer ses dépenses que de subir les augmentations incessantes du marché de l’énergie ?