En 2028, « on ne pourra considérer comme décente une passoire thermique » ! Emmanuelle Wargon a ainsi salué, le 14 mars, la décision prise par les députés d’interdire la location des logements classés F ou G sur l’échelle du diagnostic énergétique (DPE). 2 millions de logements sont concernés. Cette mesure, portée par le gouvernement dans le cadre du projet de loi climat, devra être adoptée en séance publique à la fin du mois.

Un an après la promulgation de ce texte, les bailleurs n’auront plus le loisir d’augmenter le loyer lors de l’établissement ou du renouvellement des baux de leurs logements classés F ou G. Et à partir de 2028, ces logements considérés comme « indécents » ne pourront plus être proposés à la location.

Il reste donc moins de 6 ans aux propriétaires et copropriétaires de passoires thermiques pour optimiser la performance énergétique de leurs logements. Qu’ils se rassurent, des solutions existent : isolation des toitures, combles et sols, isolation extérieure, ventilation mécanique contrôlée, remplacement d’une vieille chaudière… Autant de solutions qui peuvent rapidement sortir un logement de l’indécence et lui donner un avenir sur le marché de la location.